Dépêche agence de presse Mai 2007.
Sarkozy de retour aux affaires jeudi, polémique autour de ses luxueuses vacances, à bord d’un yacht, au large de Malte.
J’ai été un conseiller de Nicolas Sarkozy
Hum, c’est bon de pisser… Hop ! la dernière goutte. Bon, je vais me remettre au lit avec un bol de café ou non, plutôt un bol de champagne. J’ai un mal de tête ce matin. Je crois bien que je me suis tapé un Drag queen, cette nuit. Je suis allé en boîte pour oublier que je me suis fait virer de l’équipe de Nicolas. J’en ai pris plein la gueule. Terrible… j’ai ressenti le besoin d’aller m’humilier, me salir, me saouler pour me convaincre et admettre que je méritais mon sort. J’ai fait « la Vilaine » comme disent les gays. Pour Tom Cruise, il m’avait épargné. C’est vrai que le mec il est hyper impliqué dans l’église de scientologie. C’est con, on avait juste pensé à la taille. Pour la photo, c’était parfait. Tom est toujours grand dans ses films. Nicolas même taille que Tom, donc Nicolas est grand : une équation quoi ! Il a adoré, enfin pas longtemps. On avait oublié que la presse était chiante en France. Toujours à titiller sur tout. C’est ma faute, j’ai fait mes études aux States, je suis déformé. Là-bas, la presse, tu leur files un dossier et ils recopient : cool quoi… Pour la génétique à toutes les sauces avec Onfray, ce n’était pas moi, c’était Charles. Ouais, c’était Charles. Quelle couille ça ! Jamais vu le boss crier comme ça. En même temps nous, on fait de la pub et de la com pas de la philo. J’y étais au premier entretien avec Onfray, j’n’ai rien compris… Hmm, il est un peu chaud ce champagne. Pour les chiffres sur le nucléaire c’était Laetitia Hallyday Olé ! Non je déconne c’était Stéphane, il a été viré à la sortie du studio de TV, et hop… Et Pour le yacht, j’assume c’est moi. En plus j’ai insisté. D’abord c’est gratos ensuite ça fait star américaine, le mythe quoi. Je leur ai dis : « les gars, écoutez votre Francky, je vois le truc partout : l’inaccessible, un monde de rêve que vous allez partager grâce à Nicolas. » Ils ont aimé. Je me suis senti le petit-fils de Séguéla. Mouais, mais Charles il n’avait pas senti l’affaire, il préférait la marche dans le désert des Agriates, la méditation et le retour du prophète, pour négocier sereinement le service minimum et les régimes spéciaux de retraite: des dossiers lourds. Il m’a fait chier Charly, mais je l’ai cloué : « non les gars, on est dans l’ère nouvelle star et Nico c’est la nouvelle star des Français, donc des vacances de stars. » Mon idée l’a emporté et j’ai été viré. Mais bon j’ai eu un petit parachute, pour ne rien dire. Et je ne dis rien, je parle juste à un bol de champagne, j’ai le droit ça… Comme quoi il est sympa Nico. Faut pas croire tout ce que vous entendez ou ce que vous lisez. Enfin ce que vous lisez… Pfff, je pouffe, mort de rire. Vous êtes si peu à lire vraiment… Pfff.
Berk ! il est vraiment chaud ce champagne, et c’est bon de se gratter les couilles le matin… C’est impossible que je me gratte les couilles ? Mes mains tiennent mon bol de champagne ? Je crains le pire…j’suis vraiment complètement bourré. C’est quoi la chose sous la couette…
– « Salut mon grand, Miam ! comme il est beau, comme il est chou… » Là, je crie très fort, mais aucun son ne sort de ma bouche.. Merde, je me suis vraiment tapé un Drag queen. Oh, non ! Mon visage est paralysé, pourtant je crie : « arrête de me gratter les couilles. » Il n’entend rien, normal. Et il me dit : « heureux, hein… Moi aussi tu sais, et quand je vais raconter aux copines que je me suis envoyé un conseiller de Nicolas, elles vont être folles de jalousie.»
Cul sec le champagne, j’ai vraiment fait le con hier soir…
Jean Valles