Dépêche agence de presse Mai 2007.
Une bataille interne s’est engagée pour conduire la rénovation du PS après la défaite à l’élection présidentielle, entre Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn en net désaccord sur l’interprétation des résultats.

Quand le PS cherche le secret du feu

Pendant la réunion du conseil national, quand DSK a sorti son BlackBerry, j’ai vraiment cru que c’était un flingue et qu’il allait tirer sur Ségolène. Je me suis levée en criant. J’ai fait peur à tout le monde. Heureusement j’étais en minijupe et j’ai simulé une bête sur ma jambe. Ségolène m’a lancé un regard… J’ai cru mourir. En plus j’avais les nichons au balcon et je sais qu’elle n’aime pas ça. Elle a failli me crever les deux rien qu’en les regardant. Puis, elle m’a souri et m’a demandé si j’avais quelque chose d’intéressant à dire. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai pris la parole : « je me sens comme Mowgli, protégé par Baloo. J’en ai parlé avec mon Gynéco, enfin Doc quoi ! Il dit comme moi, il n’avait aucune idée et depuis qu’il a adopté celles de Nicolas, il se sent revivre. Il a presque arrêté de fumer et il a vraiment envie de travailler plus, plus, plus, plus, plus. Et puis aussi, c’est un mutant Nicolas. Un vrai x-men, il se transforme de Baloo en Baghéera et me raccompagne au village pour me protéger de DSK le tigre. Gggrrrr !!! »
Ségolène me dévisage et me demande : « Et nous, ma petite Laure, dans cette jungle pleine d’HERBES, qu’est-ce que nous sommes ? Hein ! » Elle me fait peur là. Elle a remarqué que j’ai fumé, c’est certain. Oups, tous me regardent, très bizarrement. Je dois absolument dire quelque chose. : « Alors, euh… Ben nous, euh… On est le peuple singe et on cherche encore le secret du feu »
DSK ressort son flingue. Je lui saute dessus, je le mords et me voilà à l’hosto à côté de Gisèle. Gisèle me dit : « mais quelle histoire, Laure, quelle histoire ! »
– « Et vous, pourquoi vous êtes-là, Gisèle ? »
– « C’est mon mari, il m’a tiré dessus. Heureusement, sa cartouche m’a juste égratigné, mais la détonation m’a fait tomber dans les pommes. J’ai eu un violent choc à la tête. Par contre lui ce bêta, il a cru que j’étais morte »
– « Ah ! et pourquoi il vous a tiré dessus ? »
– « Oh ! pour rien depuis que j’ai adhéré à l’UMP, on n’arrête pas de se disputer. »
– « Oui, ils sont tous jaloux de Baloo »
– «Si je peux me permettre, Laure, je trouve plutôt qu’il ressemble à Astérix. »
– « Ah, c’est pour ça qu’il nous ramène au village pour nous faire boire de la potion magique et nous remettre au travail… Trop cool… » Elle me plait Gisèle, Je suis complètement avec elle. Il faut que je téléphone à Kévin pour lui dire que son herbe est drôlement forte. Je m’endors en chantonnant :
« Il en faut peu pour être heureuse
Vraiment très peu pour être heureuse
Il faut se satisfaire du nécessaire
un peu de potion et de verdure
Que nous prodigue Astérix…
Na na na ni na na na nannnn
Et Ségolène est l’arme fatale
Na na na ni na na na nannnn
zzzzzzzzz… »
Jean Valles