Dépêche agence de presse. Mai 2007.
Après les tentatives de suicide d’adolescentes à Ajaccio, le rôle d’Internet et des blogs est mis en cause.
Le bligstro de Raoul et Vincent
Avec Vincent, on a décidé de dire ce qu’on pense sur le ternet. Mais c’est dangereux et y a des jeunes qui ont voulu se suicider à cause des blogs… Qu’ils disent aux informations… Et s’ils le disent aux informations c’est que c’est vrai… Le ternet c’est dangereux. Alors on hésite. Mais c’est dommage, on a trouvé un nom sympa : le Bligstro de Raoul et Vincent.
Et là, Francky un nouveau qui vient picoler tous les soirs dans notre bistro, gueule : « Blog = danger… Minitel = rose… internet = cul… Arrêtez de livrer vos cerveaux aux prédateurs de la toile et continuez de regarder la télé, en restant tranquillement calés dans vos canapés. ». J’ai failli m’étouffer avec une cacahouète tellement il m’a fait peur. Il m’énerve ce Francky, il dit qu’il est dans la pub et qu’il est à l’UMP. Entre ma femme et lui, je prends de sacrées droites dans la gueule tous les jours. Et il gueule à nouveau, solennel comme un curé :
— Mais oui, écoutez-moi tous, je suis Francky, ceux qui ne respecteront pas le couvre feu cérébral du journal de 20 heures et qui laisseront leurs esprits s’échapper sur la TOILE, se feront piquer le cerveau par la vilaine araignée.
Y a pas de doute, il est vraiment barré le gars. Et moi aussi parce que le con, il me fait vraiment peur… Puis bizarrement, après une rasade de pastis, et en gobant le reste de mon glaçon, pour cause de caries, je lui balance ma gauche au Francky. Mon vieux sang de révolutionnaire ne fait qu’un tour, je me lève contre ce média despote. Et je gueule à mon tour :
— Monsieur le publicitaire… Chez les 15-24 ans, le suicide est une cause de décès bien plus importante que les accidents de la route. Et sur environ 10 000 tentatives de suicide en 1993, il y a eu : 966 décès. Et à cette époque, y’avait pas de ternet pour tout le monde que ze sache. Hein ! Et au total, il y a 150.000 tentatives de suicide par an en France toute population confondue. Voilà ! Monsieur le publicitaire…
Encore une fois j’ai épaté Vincent, il me ressert un coup et me dit : « Putain, Raoul, tu m’épates avec ta maladie américaine intelligente. Tous ces chiffres que tu sors là, chapeau » Gisèle, ma femme adorée arrive. C’est rare quand elle vient me chercher au bistro, alors j’en rajoute un peu et je gueule encore un coup :
— Ouais on va libérer nos cerveaux, nous on va dire ce qu’on pense sur le ternet, et pas ce qu’on ressent, on ne va pas exposer notre intimité pour se faire manipuler par n’importe qui ! On est costaud nous…. On a des idées…on est des éditorialistes…
— Costaud, costaud, quand on prend sa carte du parti communiste à 15 ans, on se le demande… Hein ! mon Raoul…
— Qué que tu dis-toi… J’avais besoin d’une famille, j’avais besoin qu’on m’écoute et j’avais besoin qu’on m’explique l’avenir. Voilà ! Madame je sais tout de droite. Voilà ! ce que m’a apporté le PCF. Madame !
— Elle est drôlement décomposée ta famille mon chéri…
— Oh c’est petit ça Gisèle, c’est petit… »
Et d’un coup, je ne sais pas ce qu’il me prend, je me mets à pleurer, une déprime, je pleure comme un bébé devant tous les copains du bistro, je me serais jeté par la fenêtre si on n’avait pas été en terrasse. Ce qui est étrange c’est d’avoir déjà les symptômes alors qu’on n’a pas encore commencé à écrire notre blog avec Vincent. En ce moment, j’ai peur… La télévision est donc si puissante…