Au bistro ce matin, il fait froid.

— Qu’est qui y a, t’as pas l’air dans ton assiette
— Au contraire, tout va bien
— Tant mieux, t’as vu, il gèle…
— Vraiment, je viens de croiser un mec en train de faire chier un chihuahua sur le trottoir et je trouve que je suis chanceux
— oui et alors ?
— Alors…, j’ai de la chance et je demande à Dieu de me préserver de tomber amoureux d’une bonne femme à chihuahua. J’ai pas envie d’aller le  faire chier tous les matins pour contempler sa petite crotte fumante avant de devoir la ramasser.
— Putain, t’as raison… aucune paire de nichons ne vaut un tel effort. Tiens René, remets-nous deux bières…
— Et un café s’il te plait René, j’ai pas déjeuné ce matin… ouais, faut s’écarter des femmes qui ont des chiens.
— Ouais, même si elles ont un beau petit cul….
— Ouais…
— Et t’imagines ce que tu ramasses, si elle a un dogue allemand
— Oh Putain… ouais…