Dans le bistro ce matin, il y a du Johnny Hallyday à la radio :  » que je t’aime, que je t’aime »
Raoul termine son croissant et siffle sa bière d’un coup, d’un seul…

— Putain, sont intelligents les riches… !!!
— Lesquels ?
— Tous, mais surtout le Camus, tu sais le manager de Johnny Hallyday…
— ah oui, Jean-Claude Camus… Je vois…
— Le mec dans sa team, il a un chanteur qui a une hernie discale et ce chanteur, il a aussi une énorme tournée à terminer, genre 94 concerts et il a 66 ans et…
— Et c’est quoi ça, une hernie discale
— C’est un bout d’organe qui va là où il ne doit pas être. Et pour remettre ce bout à sa place, il faut t’opérer. Et après l’opération, il te faut entre 7 et 30 jours pour te remettre d’à plomb. Mais plutôt 30 si t’as 50 ans passés.
— Ouais, ça veut dire que tu peux pas fêter à donf la sortie du film d’un pote et prendre l’avion pour aller faire la teuf aux Amériques pour les fêtes…
— Ouais, c’est ça… Alors maintenant tu vois le truc, si tu peux pas honorer ton contrat parce que t’as une vie de dingue alors que tu dois vivre comme un sportif de haut niveau pour faire tous tes concerts, t’as fait une grosse boulette…
— Ouais, t’es dans la merde…
— Ben plus que ça… T’as les assurances aux culs, c’est bien pire… Les mecs, ils veulent pas rembourser pour des boulettes de stars…
— Ah d’accord…!!!
— Alors le Camus… Pas bête,  il met tout sur le dos du Dr Delajoux. Mais, Delajoux c’est pas une bite, il va se défendre et il va…
— Remarque, il a de la chance, il aurait pu s’appeler Delabite….
— Et tu l’as dit bouffi, il va devoir prouver qu’il ne travaille pas comme une bite… Mais ça, c’est aux experts de le dire… Johnny a déconné ou Delajoux est une bite.
— Ah d’accord… Et tu crois pas que la cure de sommeil de Johnny Hallyday…. Qu’on dit là, le coma pour le soigner… c’est du pipeau…???
— Ben, c’est un peu le pays des voyous d’Europe, les ‘tas-unis. Tu peux t’acheter une semaine de coma. Alors oui c’est peut-être du pipeau…
— OK, mais regarde tous les people qui sont allés le voir. C’est pas pour rien, ils se payent un billet d’avion jusque là-bas tout de même…. Sont pas bêtes ?
— Non, sont pas bêtes, ils se font de la pub, et pour eux acheter un billet d’avion pour la Californie c’est comme pour toi acheter un ticket de RER pour Eurodisney…
— Mais quand même, il est vraiment malade le Johnny… ?
— Peut-être, mais tu sais quand on est capable d’aller en Suisse pour fuir le fisc, on est capable d’aller dans une clinique aux ‘tas-unis pour entuber les assurances…. non ?
— Ouais putain, c’est intelligent le coup de la clinique américaine et du coma, ça noie le poisson…
— Ouais putain, sont intelligents les riches.
— René, remets-nous deux bières

— Et des cacahouètes.