Ce matin Raoul n’a pas encore mangé de cacahouètes, ni trempé son croissant dans sa bière tant, il est absorbé par ce que lui raconte son nouveau pote du bistro, Édouard.
— Tu sais ce qu’il pense le puissant ?
— Tu veux dire Dieu
— Non celui qui a tout le pognon et qui te paye une misère.
— Ah….
— Il pense que t’es un con… alors qu’est ce qu’il fait le puissant…? Il programme ton cerveau pour que toi tu croies en Dieu… Et, et… Il te fait croire que lui aussi croit en Dieu… Tu me suis Raoul.
— Ouais je crois comprendre : François Hollande me fait croire qu’il croit en Dieu, mais il n’y croit pas.
— C’est ça, comme les présidents américains, ils jouent tous à ce petit jeu… c’est même inscrit sur le dollar, ils affirment tous : « in God we trust ». Ils aiment à laisser penser que… s’ils sont là où ils sont : c’est un peu un choix de Dieu… Mais c’est essentiellement une grosse bande d’enfoirés. Parce qu’aucun homme n’est en contact et n’a jamais été en contact avec Dieu, puisqu’il n’existe pas. C’est une invention de l’homme pour soumettre et dominer les hommes…
— Oui, mais…. Hips… Le pape François, il est en contact avec Dieu. C’est son boulot.
— Certainement pas le pape François. Quel Dieu voudrait confier l’avenir d’une planète à un Jacques Séguéla en soutane ? Aucun… Ya qu’à voir son éructation sur la théorie du genre, il a été filmé… La vidéo a ceci de particulier, c’est qu’elle te permet souvent de lire l’âme des gens. D’entrevoir, ce qu’ils sont vraiment.
— Et, on voit quoi dans l’âme du pape François ? Édouard
— On voit un con, c’est sûr.
— Ah….
— Je sais, ça peut choquer, mais c’est tellement juste… Seuls un clown, un mauvais acteur, un homme politique surjouent. Un homme porte-parole de Dieu n’a nul besoin d’effets. La seule intelligence de son propos soufflé par Dieu doit faire autorité… Enfin si Dieu existe… Hélas sur un seul mot « ragazza », le pape François a démontré sa fourberie… Regarde bien l’extrait, son visage, son rictus suspect, sa bêtise de se sentir obligé de jouer la fille pour faire comprendre le mot et la situation. Tout cela prouve que son âme est bien une âme d’enfoiré. Et venant d’un homme à la tête d’une armée de pédophiles, on aurait presque envie de les lui couper.
— Putain… Édouard, j’aime cette idée… coupons-leur les couilles.
— Raoul, fais-moi plaisir, revois la vidéo et tu comprendras ce que je veux te dire…
— Ouais… « ragazza… » René !!! C’est ma tournée deux bières s’il te plait et encore des cacahouètes.
René, barman et propriétaire des lieux, apporte bières et arachides et dit : « Je l’ai vu la vidéo du pape dans l’avion, c’est vrai qu’il a l’air con le pape François, mais il fait bien la ragazza. »